Rencontre avec un auteur – Amélie Nothomb

Amélie Nothomb et moi

Bon, tout le monde connait Amélie Nothomb, nul besoin de lui tirer le portrait ou de rédiger son autobiographie. On le sait tous, Amélie Nothomb est reconnue depuis désormais une bonne vingtaine d’années à être une écrivaine extrêmement prolifique qui, comme un métronome, publie chaque année pour chaque rentrée littéraire un roman et toujours aux éditions Albin Michel. Qu’elle est également reconnue pour être très proche de ses lecteurs et qu’elle en apprécie leur relation épistolaire. Moi-même, j’ai une relation de ce genre avec Amélie ;-). Je consacre un article sur elle car, en fouillant un peu dans ma mémoire, je réalise que c’est grâce à cette auteure que j’ai repris goût à la lecture, à en apprécier ses effets et délecter mon imagination de toutes ces histoires.

En effet, j’ai le souvenir que, quand j’étais au collège dans la classe de sixième que ma vielle prof de français nous donnait comme lecture du Stendhal, du Kafka et du Baudelaire le français devenait soudain une langue venue d’une lointaine galaxie et mon esprit quant à lui… plongeait dans le néant. Mais comment, à l’âge de 10/12 ans apprécier ces classiques de la littérature? A moins d’être surdoué… Ce n’était pas mon cas. Donc pour moi l’image de la littérature à cette époque était… comment dire! ENNUYEUSE. Rassurez-vous, je me suis rattrapé depuis le jour où j’ai lu l’hygiène de l’assassin d’Amélie Nothomb. J’ai tout simplement dévoré ce livre en une seule journée, j’ai été totalement bouleversé par l’histoire, l’écriture et les personnages. Une véritable révélation pour moi. Cet été-là, j’ai le souvenir d’avoir acheté tous les romans parus d’Amélie et comme un boulimique en pleine crise, j’ai dévoré toute son oeuvre. Cosmétique de l’ennemie, biographie de la faim, ni d’Adam ni d’Eve etc… c’était juste INCROYABLE.  Il est important d’honorer le roman qui nous a marqué. De le ressortir des placards et de le sublimer comme il se doit. Donc oui, mon médium, mon facteur déclencheur, mon électrochoc littéraire fut Amélie Nothomb. C’est désormais grâce à elle que ma bibliothèque déborde de romans en tous genres, que ma curiosité est toujours suscitée. J’aime son style fantasmagorique. Ma bibliothèque se doit de toujours accueillir le dernier Nothomb.

Amicalement vôtre

Hanae

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s