La piscine bibliothèque – Alan Hollinghurst

La piscine bibliotèque Alan Hollinghurst

Résumé : Londres, année 1980. William Beckwith est un jeune dandy extraverti, vivant librement son homosexualité. Autour de la piscine du Corinthian, lieu de drague et de sexe, fréquentations et liaisons amoureuses se multiplient. Un jour, William rencontre lord Nantwhich, un homme âgé, puissant et conservateur, qui lui demande d’écrire sa biographie…

Mon avis : La Piscine-bibliothèque met en scène un milieu décomplexé et extraverti, dans une contre-culture où les hommes affichent leur sexualité pour mieux en jouir.
Quel beau et fidèle portrait que nous dessine Alan Hollinghurst dans ce roman. Le reflet d’une époque parfaitement insouciante. Un roman puissant qui brille par l’apogée d’une sexualité totalement débridée. Violemment impudique, nous faisons connaissance d’un jeune homme, beau, athlétique et intelligent (bon d’accord! vive les stéréotypes) légèrement narcissique, il n’a pas besoin de travailler pour vivre, il virevolte de conquêtes en conquêtes pour assouvir sa soif de sexe jusqu’au jour où il rencontrera lord Nantwhich, homme de protocoles qui souhaite que William écrive ses mémoires. Nous nous mêlons alors dans un entre-choc de deux générations qui vivent leur homosexualité différemment. (Pour rappel se roman s’ouvre sur les années 1980 et signe la fin de l’illégalité de l’homosexualité et le début de l’épidémie du SIDA). Les mots y sont crus, directs mais tout le temps dans le vrai. Un roman flamboyant et subtil à lire au moins une fois dans sa vie 😉 Néanmoins, je lui ai trouvé des longueurs parfois inutiles et un TROP GROS clin d’œil au Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde.
Ce roman est devenu culte dans la communauté homosexuelle.

Extrait choisi : Je commençais à développer un goût pour les noms blacks, les noms antillais ; c’était une sorte de voyage dans le temps, ces mots que les gens chuchotaient dans leur oreiller, griffonnaient dans les marges de leur cahier, lançaient dans le cri de passion à l’époque où mon grand-père était jeune homme. J’avais longtemps trouvé que ces prénoms edwardiens étaient l’inverse même de la romance : Archibald, Ernest, Lionel, Hubert étaient d’une froideur risible ; ils trahissaient une personnalité ignorante de la malice et du sexe. Mais cette année seulement, j’avais commencé d’aller avec des garçons portant des prénoms guindés ; et guindés, il ne l’étaient pas. Pas plus qu’Arthur, c’était le teint blafard, me costume jamais aéré, les lunettes cerclées de métal d’un rond-de-cuire d’autrefois. Du moins jusqu’à ce que je rencontre mon bel Arthur, mon coquin, ma petite salope d’Arthur – un Arthur qu’on ne pouvait imaginer vieux. Son visage lisse, avec d’immenses yeux noirs et un menton sexy, très peu prononcé, était sans cesse balayé par l’ombre et la lumière de l’incertitude et s’offrait au regard avec l’assurance superficielle de la jeunesse.

Quelques mots sur l’auteur : Alan Hollinghurst est considéré comme l’un des plus grands romanciers anglais contemporains.
Romancier, poète, nouvelliste et traducteur. C’est un homme accompli dans les mots. La piscine-bibliothèque est son tout premier roman sorti en 1988 dont il reçoit deux distinctions : Le prix Lambda Literary et le prix Somerset Maugham. Un de ses romans majeurs est : L’enfant de l’étranger publié en France en 2013 dont il en découle le prix du meilleur roman étranger.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Mélina dit :

    j’aime me promener sur votre blog. un bel univers. Très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog récent ( lien sur pseudo) à bientôt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s