Est-ce ainsi que les hommes jugent? – Mathieu Menegaux

Mathieu Menegaux

Parution le 02 Mai 2018 aux ÉDITIONS GRASSET

Résumé : Gustavo est à l’aube d’une journée déterminante pour sa carrière. Rien ne va se passer comme prévu. Au petit matin, la police fait irruption à son domicile et le place en garde  à vue pour homicide volontaire. Questionné, bousculé, Gustavo s’effondre tandis que son épouse, Sophie, s’acharne à tenter de réunir des preuves matérielles de son innocence.
Mais est-il encore possible de rétablir la justice dans une société gouvernée par l’émotion, où les réseaux sociaux et le tribunal de l’opinion font désormais la loi?

Mon avis : Avec Mathieu Menegaux, il est très facile de s’identifier aux personnages. Il a ces mots qui résonnent en nous de manière significative et nous projette dans l’espace temps du roman. Gustavo, c’est moi, j’ai donc pu ressentir ses angoisses, ses craintes, ses frustration ainsi que sa honte.
Fermez les yeux quelques secondes et laissez vous emporter par votre imagination. Vous êtes réveillé de bon matin (alors que votre maison est plongée dans les limbes de la nuit) par une horde de policiers prêt à en découdre avec vous, persuadés que vous êtes LE tueur d’un homicide commis il y a de cela trois ans. Mais vous savez, tout au fond de vous, dans vos tripes que vous êtes innocent. Drôle de sensation n’est-ce pas?
Va s’en suivre une longue descente aux enfers, vingt-quatre heures d’une garde à vue lourde de conséquences. Comment prouver un crime dont on a aucun lien? Comment démontrer à la justice que nous n’avons jamais fait une tentative d’enlèvement sur une jeune adolescente, et encore moi un homicide volontaire en écrasant de sang froid le père de la victime? Comment retrouver une dignité et un semblant de vérité alors que nous sommes tombés dans une machination qui, nous prouve par manipulation que nous sommes bel et bien coupable?
l’Engrenage, voilà de quoi il s’agit. Gustavo verra sa tête mise à prix sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook…) La toile s’acharne et hurle vengeance, place notre homme au milieu d’une guerre déjà perdue d’avance. Enfin… Jusqu’à que…
L’écriture de Mathieu Menegaux est limpide, direct et fait germer l’inquiétude, le doute mais aussi l’empathie. Est-ce ainsi que les hommes jugent? fait preuve d’une belle densité qui nous plonge dans la vie d’un coupable innocent. Je suis cependant un peu déçu car j’aurais bien aimé connaître un dénouement meilleur pour la jeune victime qui en parallèle se bat pour reconstruire sa vie mais aussi en savoir davantage sur le véritable assassin. Cela n’empêche en rien la jolie structure du roman. L’histoire nous rattrape et nous procure un grand huit de sensation.

Bref! ON ADORE ♥♥♥

Extrait choisi : « Gustavo rêve. Il se tourne et se retourne dans son lit, avec le désagréable sentiment d’avoir chaud aux pieds, mais froid aux épaules. Il remue la couette dans tous les sens, sans beaucoup d’égards pour sa femme qui, elle dort paisiblement. Il éprouve une sensation étrange : il se dit qu’il rêve et pourtant il sait très bien qu’il ne se souvient jamais de ses rêves. C’est une grande frustration pour lui, d’ailleurs. Chaque matin il se réveille avec l’impression d’avoir traversé un long tunnel mal éclairé, une forme d’interruption non désirée du son et de l’image, avant de reprendre le fil de sa vie. Il dort ou il est éveillé. Jamais dans cet était semi-comateux, délicieux, ou se mêlent songes et réalité. Non cauchemar, ni rêves érotiques, ni sensation de rater une marche avec le haut-le-corps qui l’accompagne. »

Quelques mots sur l’auteur :

Mathieu Menegaux portrait

Mathieu Menegaux est né en 1967. Il est l’auteur de Je me suis tue (Grasset, 2015 / Points, 2017), primé aux Journées du livre de Sablet et de Un fils parfait (Grasset, 2017, Points, 2018), prix Claude Chabrol du roman noir, en cours d’adaptation pour la télévision.

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. lebouquinivre dit :

    J’ai moi aussi été happée par cette lecture et par le style de l’auteur! Ses deux autres livres m’attendent et je me réjouis de m’y plonger!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire. J’ai hâte d’en connaître davantage sur les deux autres romans alors car je ne les possède malheureusement pas…. encore 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. lebouquinivre dit :

        Haha j’adore le « Encore » c’est exactement ça ^^

        Aimé par 1 personne

  2. J’aime énormément ce que l’auteur écrit ! J’avais adoré Un fils parfait également =)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s