Salutations révolutionnaires – Sophie Bonnet

salutations révolutionaires - Sophie Bonnet

Date de parution : 03 Octobre 2018
Aux ÉDITIONS GRASSET
Instagram : SOPHIE BONNET

Résumé : « Carlos apparaît, seul sous la lumière crue, immobile au bout du parloir. Corpulent, carré, il m’adresse un signe de la main auquel je réponds doucement pour me donner une contenance. La mince porte de contreplaqué se referme sur nous. Une minuscule pièce, nos genoux se touchent. Les pupilles brunes. Les paupières lourdes. C’est un vieil homme. Où est le révolutionnaire au béret de Che Guevara? Le terroriste indestructible? »
Pendant quatre ans, chaque mois, Sophie Bonnet a rendu visite à Ilich Ramírez Sánchez, dit Carlos ou Le Chacal, avec la certitude folle qu’elle parviendrait à raconter l’homme derrière le criminel. Il a tenté de la séduire, de la manipuler. Et puis ma relation a évolué. Carlos a parlé. Aujourd’hui, elle sait qui il a été ; lui craint qu’elle ne l’abandonne. La vérité est apparue violente et nue : celui que se rêve toujours en héros magnifique ne fut qu’un mercenaire sanguinaire, à la solde des plus grands tyrans de la fin du XXe siècle.

Mon avis : Loin d’être une biographie qui retrace et fait l’éloge de Carlos, Sophie Bonnet nous offre ici un face à face entre une journaliste et un tristement célèbre terroriste des années 70-80.  Pendant quatre ans Sophie rencontrera Carlos à la prison de Poissy.

Fin 2013, à la lecture d’un article parut sur le Figaro consacré à Carlos ( à l’époque, l’homme le plus recherché avait déjà quitté l’actualité et beaucoup le croyait même mort) Sophie Bonnet s’y intéresse, non pas à l’homme en lui-même, mais surtout à la chute d’un terroriste. Après quelques démarches administratives pour une demande de parloir  contre toutes attentes, Sophie Bonnet obtient l’accord. l’histoire commence…
Nous faisons donc la connaissance de Carlos, un personnage complexe qui fait l’objet d’aucune pathologie quelconque, au contraire, nous découvrons ici, un personnage totalement ordinaire, certe originale mais d’une normalité psychiatrique. Il a une véritable maîtrise de son comportement et de son discours. Un homme qui aime se mettre en avant et est persuadé qu’un jour, il sortira. Les premières rencontres sont quant à elles, très compliqués, Carlos est un homme bourré d’orgueil, un vrai narcissique qui ne parle que de lui. Pour lui, Sophie n’est présente que pour noircir ses petits carnets et ainsi retranscrire sa légende, écrire un livre à sa gloire.
Salutations révolutionnaires est loin d’être un livre sur la gloire de son personnage principal, bien au contraire, nous découvrons dans ce récit le monde carcéral, cet univers totalement fou, communautaire, très patriarcal et extrêmement religieux. Ça nous laisse pas indifférent.
La relation entre Sophie Bonnet et Carlos va évoluer, leur rapport va devenir plus humain avec tous ce qu’il y a de complexité. Nous parcourons avec envie chaque page, nous découvrons ou redécouvrons l’histoire, celle des attentats atroces qui ont marqué l’esprit des gens, le parcours atypique de Carlos, son histoire avec les femmes, sa vie de dandy prêt à tout pour ses convictions politiques. Le père du terrorisme est devenu humain, bedonnant et enfermé à perpétuité dans une prison ou l’ennuie le gagne et passe le plus clair de son temps devant le distributeur de barres chocolatées.
Dans son esprit et c’est ça qui est le plus fou, Carlos est resté dans ses glorieuses, ou l’argent et les femmes coulaient à flot avec cette intime conviction qu’il est encore parfois mit sur écoute, que le monde entier le recherche encore.
A t-il conscience que pour lui tout est fini?

Un récit poignant, et intelligent. L’écriture de Sophie Bonnet est d’une transparence qui fait du bien pour un sujet comme celui-ci. Je lui dois mon respect, pendant quatre ans, une fois par mois, pendant plusieurs heures elle est enfermé dans un univers qui sent l’alcool et le sexe, être témoin de ces femmes de tueurs, violeurs etc… réduite à de simples objets sexuels et de bonnes à tout faire avec l’espoir de voir leur compagnons libérés un jour. On doit ressortir de cette expérience quelque peut transformé, mais le résultat est saisissant.

Je vous conseille ce roman, une narration maîtrisée, une écriture sans fioriture, tous les ingrédients sont réunis pour une lecture qui nous happe et nous prend aux tripes.

Je tiens à remercier Sophie Bonnet en personne pour l’envoie du roman. J’espère sincèrement que cet article vous donnera l’envie de lire ce livre et d’en apprécier toutes ses subtilités.

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas du tout entendu parler de ce livre, et de par la dureté de son sujet, j’ai envie de le lire…

    Aimé par 1 personne

    1. Hello !
      Malheureusement c’est un livre qui connaît pour le moment peu de lecteurs et les libraires lui tournent un peu le dos. Pour être franc avec toi, je n’en connais pas les causes. Sophie Bonnet retrace la vie d’un grand et tristement célèbre terroriste mais surtout, elle nous dépeint avec justesse et transparence la chute de cet homme. Un roman poignant qui a toutes les qualités requises pour être un très bon roman. Bien entendu le sujet est difficile mais il relate des faits historiques. Je te conseille vivement de te le procurer. N’hésite pas à envoyer un petit message à l’auteur sur Instagram.
      J’ai hâte de connaître ton avis sur ce beau roman.
      Je te souhaite une excellente journée

      J'aime

      1. J’aime les sujets lourds et difficile en littérature, donc il m’intrigue particulièrement. Merci de ton avis…

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s