La femme brouillon – Amandine Dhée

Processed with MOLDIV

Parution le : 08-11-2018
Éditeur : GALLIMARD – FOLIO

Résumé : Le meilleur moyen d’éradiquer la femme parfaite, c’est de glandouiller. Si faire vœu d’inutilité est déjà courageux dans notre société, pour une mère, c’est la subversion absolue. Le jour où je refuse d’accompagner père et bébé à un déjeuner dominical pour traîner en pyjama toute la journée, je sens que je tiens quelque chose.

Mon avis : Un petit livre je vous l’accorde, 128 pages mais bourré d’humour, un humour loin de faire dans la légèreté non, bien au contraire. Nous avons à faire à du lourd, du costaud. C’est écrit par une femme qui a des couilles !!! Donc pour celles et ceux qui ne sont pas adepte du troisième degré, je vous conseille de passer votre chemin mais pour les autres, WELCOME dans l’irrésistiblement drôle. La force de ce petit roman est de mêler l’ironie à une émotion / sensation très intime, celle d’une femme enceinte. Notre narratrice va analyser tous les stades de sa grossesse tout en refusant de se conformer à ses codes. Ces mères dévouées corps et âmes à enfants et maris, l’accouchement moment de Graal cotonneux et mielleux etc… Bref, c’est une baleine et elle l’assume. C’est avec assurance qu’elle souhaite parfois laisser bébé dans un tiroir juste quelques heures pour prendre le temps de lire ou d’une bonne cuite avec ses copines. Sans fioriture Amandine Dhée nous livre un portrait sans fard, spontané ironique quelque peut satirique mais qui franchement fait du bien. Enfin une femme qui ne s’épargne pas mais qui reste avant tout… une vrai femme. À  LIRE ABSOLUMENT

Extrait choisi : Dois-je faire tinter une cuiller sur mon verre ? Réclamer le silence et l’attention ? Pas envie d’être au centre des regards, ni de mettre en scène notre bonheur conjugal. La vérité, c’est que depuis quelques jours, la joie et la terreur se mangent l’une l’autre. J’ai envie de pousser un cri. Ou de planter ma fourchette dans la main de ma voisine, comme Charlotte Gainsbourg dans La petite voleuse. Mais je n’ose pas. Trop polie. Trop bien dressée. Alors je me tortille sur mon siège et balbutie que voilà, je suis enceinte. On me félicite. Même ceux qui ont des enfants. Personne ne me lance de regard affolé, ne m’envoie de message anonyme pour que je renonce à ce projet. Est-ce un piège ? Se réjouissent-ils secrètement que je commette la même erreur qu’eux ? J’ai perdu mes certitudes…

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Il me fait très envie, je l’ai beaucoup vendu à la librairie pendant les fêtes !

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vraiment génial. Je te souhaite d’ores et déjà une excellente lecture 😋

      J'aime

  2. Bonjour,
    Je note, le concept me plaît, merci pour ce partage !
    Très bonne journée à vous !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 😊 je vous souhaite également une très belle journée

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s