La Maîtresse de Carlos Gardel – Mayra Santos-Febres

img_2412

Parution le : 03-01-2019
Éditeur : Éditions ZULMA

Résumé : Micaela n’a rien oublié de ces quelques jours avec lui. Elle se revoit jeune fille, élève infirmière silencieuse et appliquée, nourrissant patiemment son rêve d’entrer à l’École de médecine tropicale. Elle se revoit aux côtés de sa chère Mano Santa, sa grand-mère meilleure qu’une mère, la plus illustre guérisseuse de l’île. Elle se revoit, passionnée de botanique, en héritière du secret du cœur-de-vent, ce remède aux vertus exceptionnelles. Elle se revoit dans ses bras à lui.
Lui c’est Carlos Gardel, l’icône du tango au sommet de sa gloire, qui, le temps d’une tournée – ou d’une chanson – a donné à Micaela le goût de saisir la vie à bras-le-corps. De ces quelques jours grisants comme une fugue enchantée, Mayra Santos-Febres a fait le roman superbe, ensorcelant, d’un grand destin de femme. Où l’on passe des bas quartiers aux hôtels de luxes, où les plantes font vivre ou mourir, où le tango prend corps et voix, où le désir est partout.

Mon avis : Sous des airs d’un témoignage Mayra Santos-Febres nous délivre dans ce roman – La Maîtresse de Carlos Gardel – un savant mélange entre les traditions ancestrales, l’autobiographie d’un célèbre chanteur, l’avancée majeur de la médecine et le destin puissant d’une jeune femme. Le tous s’entrelaçant, se confondant, se mélangeant pour nous donner un texte profond, magnifiquement bien agencé dont l’essence même des mots parcours votre corps pour se loger bien au chaud dans votre cœur.
Nous sommes dans les années 30 à Porto-Rico. Les conditions des femmes dans cette zone géographique est précaire, le taux de natalité y est fort. Le professeure de Micaela Thorné va tout faire pour trouver un moyen de réduire le nombres de naissances. La pilule contraceptive va voir le jour.
Beaucoup de sujets importants y sont traités :  la place de la femme dans la société, les conditions des Hommes noirs dans une société de riches blancs etc…
Micaela se souvient et nous raconte. Elle nous conte sa rencontre inattendue avec Carlos Gardel dans la chambre d’un hôtel dans l’espoir d’être soigné d’un mal qui le ronge depuis longtemps. Ces vingt-sept jours passé avec lui de villes en villes, de tournées en tournées. De cette relation puissante, intense mais qui un beau jour va brusquement s’arrêter.

C’est sous les airs de Tango, de Campo Alegre en passant par Barcelone, la Doradilla, New York mais encore Paris que nous partageons pour quelques heures le destin d’une jeune femme et la voix d’un chanteur.

Un roman intense, émouvant et plein de grâce. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s