Tangerine – Christine Mangan

Éditeur : Harper Collins NOIR
Parution : 02 mai 2019

Résumé : Tanger, 1956. Alice Shipley n’y arrive pas. Cette violence palpable, ces rues surpeuplées, cette chaleur constante : à croire que la ville la rejette, lui veut du mal. L’arrivée de son ancienne colocataire, Lucy, transforme son quotidien mortifère. Ses journées ne se résument plus à attendre le retour de son mari, John. Son amie lui donne la force d’affronter la ville, de sortir de son isolement.

Puis advient ce glissement, lent, insidieux. La joie des retrouvailles fait place à une sensation d’étouffement, à la certitude d’être observée. La bienveillance de Lucy, sa propre lucidité, tout semble soudain si fragile… surtout quand John disparaît.

Avec une Tanger envoûtante et sombre comme toile de fond, des personnages obsessionnels apprennent à leurs dépens la définition du mot doute.

Mon avis : c’est sous le soleil de plomb et la chaleur accablante que nous nous rendons. Faisons un bond dans le temps et dans l’espace pour embarquer à Tanger, ville portuaire du Maroc, en 1956. À destination, nous allons faire la connaissance d’Alice, jeune mariée fraîchement débarquée dans cette ville en opposition à tout ce qu’elle se représente. Elle n’avait pas d’autre choix que de suivre John, son mari. Est-ce par amour qu’elle quitte son quotidien? Ou simplement pour fuir? Quoi qu’il en soit, Alice n’arrive pas à s’intégrer, à se fondre dans le décor. Elle ne s’acclimate pas à la culture, au climat, aux odeurs, à cette vie que Tanger peut offrir. C’est tout naturellement qu’elle s’isole, s’enferme dans le confort qu’offre le bel appartement qu’elle partage avec son mari. Qu’est-elle venue faire ici? Elle même se le demande.
Un jour et contre toute attente, une autre jeune femme, bien plus belle et féminine, débarque dans cette ville avec une seule idée en tête, retrouver sa meilleure amie, après des mois et des mois d’absence et de silences, naissants d’une période sombre et fâcheuse.
Quand Lucy retrouve Alice, devant le portail de leur maison, le chamboulement peut commencer.

C’est sous forme de deux narrations bien distinctes que Christine Mangan nous promet une histoire haletante. Nous sommes confrontés à deux personnalités, deux différences, qui n’ont d’égal que leur amitié sournoise et destructrice.

Le roman est écrit avec justesse et maîtrise, l’histoire est bien ficelée. Deux voix, deux lieux différents (Tanger et le Vermont), deux points de vue, deux pensées sont accolées sur un contexte géographique et historique décrit avec force détails et précisions. Bref ! Tous les ingrédients sont réunis pour rendre la lecture accrocheuse, passionnante mais le coup de cœur n’a pas voulu frapper à ma porte cette fois-ci. J’ai trouvé que les personnages manquent cruellement d’empathie. Un « je ne sais quoi » qui nous procure cette agréable sensation de ne faire qu’un avec les personnages comme de les aimer, de les comprendre mais aussi de les haïr. J’ai trouvé également certaines longueurs du texte trop ennuyeuses et d’autres très intéressantes. Mais malheureusement pas assez pour passer un bon moment. Il manquait pour moi une certaine profondeur. Pendant toute la lecture, je ne suis resté qu’à la surface. 

Je n’ai pas pour habitude d’écrire ce genre de choses mais, je me dois d’exprimer mon propre ressenti avec toute ma franchise, ma spontanéité et mes mots. Cependant, je respecte parfaitement les travaux de recherche et la plume de l’auteure. Je reste persuadé que ce roman trouvera un lectorat qui vantera les mérites que ce roman peut avoir. Mon article n’est pas très étoffé mais je n’ai malheureusement rien d’autre à rajouter. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s