Le hameau des purs – Sonja Delzongle

Éditeur : Éditions Gallimard par Folio livre
Parution : 17/10/2019

Résumé :

Audrey Grimaud, journaliste, est envoyée sur les lieux d’un incendie criminel ayant fait sept victimes. Dans ce hameau ravagé par les flammes réside une communauté des Purs qui a choisi de vivre à l’écart du monde moderne. Audrey connaît bien l’endroit : ses grands-parents faisaient partie de cette congrégation mystérieuse. Peu à peu, des épisodes troubles de son enfance remontent à la surface. Des disparitions suspectes, d’étranges incidents qui ont émaillé ses séjours là-bas. Et une figure sinistre lui revient en mémoire : l’Empailleur, un meurtrier d’une cruauté inouïe dont l’identité n’a jamais été découverte. Au risque d’y laisser sa vie et sa raison, Audrey décide d’explorer les secrets enfouis dans les ruines fumantes du hameau…

Mon avis :

Découverte pour moi de cette autrice. Sa plume, certe talentueuse, ne sera pas gravée dans la catégorie « coup de cœur ». Il y a des romans qui parfois nous emballent par leur quatrième de couverture et nous sommes, consciemment ou inconsciemment, attirés par le visuel de leur jolie couverture. Ils ont le pouvoir, très attractif, de nous mettre directement dans une certaine ambiance, ils vous promettent monts et merveilles et une lecture endiablée.

Et bien voilà, toutes ces prouesses de promesses m’ont posé un lapin. C’est un rendez-vous raté et un feeling manqué. Ce roman est classé dans la catégorie « Thriller », et en refermant ce roman, je me suis posé la question (et je me la pose encore maintenant) : Où est le Thriller là-dedans ? Quelle est la véritable signification du mot Thriller ? et quelles sont les ingrédients pour faire un bon Thriller ? (Voilà des questions qui nous ouvrent les portes des débats sans fin où les maîtres mots POLÉMIQUER et PHILOSOPHER nous promettront des concertos endiablés).  Pour moi, le mot Thriller signifie avant tout de capter le lecteur, le plus longtemps possible. Ne rien spoiler d’une quelconque vérité. Donner un dénouement parfaitement inattendu, nous pousser aux questionnements, rendre les personnages complexes et variés. C’est un livre qui dérange, qui bouleverse, pire qui vous hante. C’est mon avis et avec toute ma franchise et mon honnêteté, je n’ai rien ressenti avec ce roman. L’atmosphère était pour moi d’une lenteur presque ennuyeuse. L’histoire, quant à elle, se déroule dans un village reclus – où ses habitants vivent en autarcie – régi par des règles strictes. (Bon c’est comme les mormons mais en pire.) Audrey Grimaud, notre protagoniste journaliste, revient sur ces lieux qui ont bercé son enfance. Elle va devoir faire appel à ses souvenirs pour reconstituer un semblant de vérité sur des meurtres qui plongent le hameau dans l’angoisse et la terreur. Plutôt pas mal comme toile de fond mais le récit monocorde m’a laissé perplexe et les retournements de situation, quant à eux, de marbre.

Je me dois de vous exposer mon ressenti qu’il soit bon ou mauvais. Je ne suis pas un chroniqueur encore moins un critique littéraire qui a le pouvoir d’influencer un grand nombre de lecteurs. Je suis moi avec mes coups de cœur mais aussi mes coups de gueule. Alors quand un roman ne me plait guère et bien je vous en parle aussi. Cependant sachez que je respecte énormément les travaux des auteurs et je suis persuadé que ce roman a trouvé et trouvera de nombreux lecteurs. Je vous laisse faire votre propre avis.

Ici c’est aussi la liberté d’expression 😉

Publié par hanaepartenlivre

Bookaddict totalement assumé, je suis un adepte de la culture japonaise et de la bonne bouffe. Je partage ici mes folies livresques et mes roadtrip des libraires indépendantes parisiennes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :