Santa Muerte – Gabino Iglesias

Parution : 20 février 2020
Éditeur : Editions SONATINE

Résumé : SANTA MUERTE, PROTEGEME… Austin, Texas. Tu t’appelles Fernando, et tu es mexicain. Immigré clandestin. Profession ? Dealer. Un beau jour… Non, oublie « beau ». Un jour, donc, tu es enlevé par les membres d’un gang méchamment tatoués qui ont aussi capturer ton pote Nestor. Pas ton meilleur souvenir, ça : tu dois les regarder le torturer et lui trancher la tête. Le message est clair : ici, c’est chez eux.
Fernando croit en Dieu, et en plein d’autres trucs. Fernando jure en espagnol, et hésite à affronter seul ses ennemis. Mais avec l’aide d’une prêtresse de la Santeria, d’un Portoricain cinglé et d’un tueur à gages russe, là, oui, il est prêt à déchaîner l’enfer.

Mon avis : Un style vif, brutal et sans fioriture qui nous plonge directement dans le cartel mexicain. Fernando Nando est l’antihéros des temps modernes. Immigré mexicain, il débarque à Austin au Texas pour fuir son Mexique natal, la peur au ventre. On le kidnappe, il est conduit, on ne sait où, bâillonné, confiné dans le coffre d’une voiture. Il doit assister à la mise à mort de son pote Nestor. C’est direct, c’est froid, c’est sanglant. On ne plaisante pas ici… Une décapitation en bonne et due forme qui lui montre qu’il n’est rien. Le but est simple, Fernando doit laisser un message. Ce gang tatoué souhaite étendre leur royaume et ils n’hésiteront pas à tuer avec de nombreux modes opératoires et malsains.
Entre ses prières à la Santa Muerte, ses offrandes et ses cachetons. Fernando a un but, répondre à la mort.
La plume de Gabino Iglesias nous asperge d’acide, il rentre en plein cœur du sujet, il ne nous laisse pas le choix, pas de temps à perdre. Ce roman de 180 pages se lit d’une traite. D’un réalise sociale survolté, Gabino Iglesias nous prouve dans ce premier roman qu’il possède de grosses cojones.

Choc entre deux cultures, entre deux traditions. Les frontières se brouillent et laisse place à Gabino Iglesias.

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’en lis beaucoup de bien mais un genre dont je me dispense de lire 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah bon ? Pourquoi tu te dispenses de lire ce genre ?

      Aimé par 1 personne

      1. Trop violent….. Trop dur et un genre que je n’apprécie guère 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. D’accord, je peux comprendre. C’est un roman loin d’être mielleux. Moi j’ai vraiment beaucoup aimé 🙂 je poste un autre avis dans 6 minutes exactement 😊 Un véritable coup de cœur que j’ai hâte de vous partager

        Aimé par 1 personne

      3. Ok je respecte les gouts de chacun, la preuve j’ai lu la chronique….. J’attends ton coup de coeur 🙂

        Aimé par 1 personne

      4. Merci beaucoup d’avoir lu ma chronique. Je respecte également le goût de chacun. La littérature possède beaucoup de genres et touche beaucoup de gens et grâce à nous, passionnés, on se partage pleins de lectures. Merci pour ton retour en tout cas

        Aimé par 1 personne

      5. C’est un genre qui ne me convient plus….. J’en ai lu mais cela ne m’apporte pas grand chose, même pas du divertissement 🙂

        Aimé par 1 personne

      6. Effectivement, si une lecture ne peut plus rien t’apporter alors autant changer 😊 nous n’avons pas assez d’une vie pour lire. Ne perdons pas de temps et prenons du plaisir. Tu as, en tout cas, beaucoup de lecture que j’aimerai lire. Je note, je note 😂

        Aimé par 1 personne

  2. Domi dit :

    beaucoup aimé, en effet un roman pas évident car parfois dur, violent. Mais c’est aussi ce qui fait son attrait, la façon dont l’auteur sait utiliser cette violence. En tout cas un très bon souvenir de lecture pour ma part.

    Aimé par 1 personne

    1. Mercii pour ton commentaire. Très beau moment lecture également ☺️

      J'aime

  3. merci pour cette découverte
    chouette couv 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s