Il était deux fois – Franck Thilliez

Éditeur : FLEUVE ÉDITIONS
Parution : 07 mai 2020

Résumé :

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au coeur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de la gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.
Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre la fenêtre…
Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au Rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020, et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

Mon avis :

C’est officiel, je fais désormais partie de la très grande et large catégorie de fans de Franck Thilliez. Après avoir lu et dévoré LE MANUSCRIT INACHEVÉ (je vous mets le lien de mon article juste ICI), je me suis précipité dans une librairie pour me procurer IL ÉTAIT DEUX FOIS.
Je tiens avant tout à remercier toutes ces charmantes personnes sur Instagram pour m’avoir fait découvrir cet auteur de talent. 🙂
Il était deux fois est en quelque sorte, la suite logique du roman le manuscrit inachevé. Je pense, et cela ne tient qu’à moi, que vous pouvez lire il était deux fois comme un one shot mais qu’on se le dise, lire le manuscrit inachevé apporte quand même ce petit truc non négligeable et cela donnera plus de réponses à vos nombreuses questions.
Franck Thilliez a su construire un casse-tête diabolique avec ces deux romans. Je te conseille d’être le plus attentif possible lors de ta lecture et de ne perdre aucune miette car tout est question ici de détails. En effet, les intrigues sont semées çà et là et révèlent l’air de rien des rebondissements incroyables.

Franck Thilliez, si un jour tu passes par là, sache que tu es un grand manipulateur. Oui, je n’ai pas peur de le dire. Tu nous laves le cerveau et tu tritures nos neurones avec sadisme et brio.
Et toi, cher lecteur, si tu as tendance à vouloir tout maitriser, à essayer de résoudre avant tout le monde des énigmes et de vouloir connaître le dénouement en plein milieu du roman, franchement je te souhaite de passer ton chemin. Ici, c’est clairement l’auteur qui mène la danse et nous fait valser là où il le souhaite. Pour ma part, je me suis totalement laissé happer par l’histoire. J’ai pu découvrir et redécouvrir le manuscrit inachevé (même si au début, je n’ai trouvé aucun lien) avec un regard nouveau, de nouvelles sensations que il était deux fois a pu m’offrir.
L’histoire est complètement folle et totalement tordue. C’est à se demander jusqu’où peut aller l’imagination de l’auteur. Bon, place à l’histoire, car si vous êtes ici c’est aussi pour ça non ?

Tout commence dans une vallée avec l’histoire du père et gendarme Gabriel Moscato qui recherche désespérément sa fille disparue. Aucun corps n’a été retrouvé, simplement son vélo contre un arbre en pleine forêt. Gabriel Moscato parcourt les hôtels en pensant que le tueur/kidnappeur de sa fille ait pu séjourner dans une des chambres. Il prend le registre à la réception et retourne dans sa chambre. Fatigué, exténué, il s’endort pour se réveiller sur ce qu’il croit être le lendemain mais il va vite apprendre qu’il est en 2020. Douze ans se sont écoulés. Quel choc terrible surtout pour la mort de sa fille. La non-découverte de son corps et l’arrêt de l’enquête vont finir par l’achever. Mais c’est sans compter sur sa détermination de père, de flic. Il va retourner monts et vallées pour retrouver le corps de sa fille, sa mémoire et combler le manque de douze ans.

Une histoire labyrinthique parsemée d’embuches impossibles à lâcher. Ce roman impressionne par l’aisance de son rythme soutenu et maitrisé, par la complexité de ces personnages et les constructions sans failles. Les tensions palpables montent sans arrêt, elles évoluent page après page, et quant à la fin… Nous pouvons dire que c’est l’apothéose. Franck Thilliez met en avant l’art contemporain, ses scènes violentes, ses tabous, des transgressions et ces violences.

Je ne peux en dire plus même si l’envie de partager avec toi encore et encore est forte. Mais je ne souhaite pas déflorer l’histoire, spolier ce roman magistral. Je ne peux que te pousser à le lire, a t’imprégner de cette folie, de ce talent. T’enivrer de l’histoire, de ses énigmes. Retrouver tes sensations physiologiques de lecteur compulsif. Bref ! je pars loin parfois.

Bref ! Franck Thilliez est très fort

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Merci pour votre avis, pas surprise de votre publication. Mais avant de venir à celui-ci, j’ai encore 3 vieux thriller de Franck Thilliez qui m’attendent 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Dans le thriller bien tordu, il y a aussi Donato Carrisi 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’adore Donato Carrisi 🤩

      Aimé par 1 personne

  3. Elle - Twin Books dit :

    Un de mes chouchous ce Thillier et pourtant, je n’ai pas encore pris le temps de lire celui-ci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s